Né en 1969, c’est en voyageant que Jean-Michel est tombé amoureux de la photographie. 
Comment ne pas être tenté de capter ces instants fugaces, ces émotions, ces ambiances, ces rencontres, issus de ses nombreuses pérégrinations et déambulations (Europe, Afrique, Inde, Vietnam, Malaisie, Singapour, Hong-Kong, Bornéo…)? Au fil du temps et des expériences, il travaille et consolide sa technique en paysagesportraits et architecture
Titulaire, d’un diplôme universitaire multimédia, il s’oriente depuis quelques années vers la photographie industrielle et le corporate.

Il  a collaboré sur des projets qui, pour lui, ont un sens à l’instar notamment des  Assises Départementales de la Jeunesse (où il rencontre et réalise des  portraits et photos de groupe de jeunes mobilisés pour faire avancer leurs conditions de vie et environnement), d’Urban Session 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, des spectacles de l’OPPB prend ses quartiers.

Photographe pour des magazines comme par exemple le magazine Blossom,  il réalise des reportages (plus de 195 à ce jour) et  arpente le sud-ouest à la rencontre d’artisans, entrepreneurs, vignerons, éleveurs, restaurateurs et artistes. Bref, de belles découvertes de passionnés au service desquels il met son coup d’œil. 
Il aime autant la solitude sur un plateau de montagne que le tumulte des rues.
Pour lui tout est l’occasion de rencontres photographiques et il n’est jamais lassé de cet exercice artistique.


Avis

« Quand Jean-Michel Ducasse est venu la première fois faire un reportage pour la MJC des Fleurs dans le cadre de notre Festival de danse Hiphop Urban Session, je connaissais peu son travail. J’ai vu pendant trois jours un type discret qui déambulait dans le Zénith, le foyer de la MJC, au bord du tapis de danse en plein battle de breakdance. Je ne le voyais presque jamais en train de prendre des photos toujours ses appareils en bandoulières. Je me suis dit bon « ok » on verra bien faisons lui confiance. Quel choc le matin suivant, quand j’ai reçu les premières épreuves. Il avait tout compris sans que je lui passe aucune commande précise. Les mouvements si particuliers de cette danse étaient là, l’énergie et l’engagement tellement présent dans les regards. Il y avait aussi l’esprit de notre festival remplis de bienveillance, de respect, de partage et d’amitié. C’est cela JMD, de la discrétion, du talent, de la technique et de la poésie qui fait que l’on reconnait de suite son travail. Par la suite nos collaborations ont été nombreuses et variés (Assises de la Jeunesse, OPSQ, Touskiflot, etc.) C’est toujours avec une grande amitié, confiance et joie que la MJC retrouve son ami… »


Olivier PELLURE
Directeur de la MJC des Fleurs

« Je suis une des personnes chargées du Festival BD Pyrénées. Il y a un an, un bénévole me demande si un ami peut passer prendre des photos lors de notre soirée phare : « la lutte graphique » (combat de dessin entre deux équipes de dessinateurs, sur des improvisations de 3 minutes). J’ai donc vu discrètement Jean-Michel Ducasse arriver et faire quelques clichés. Lorsqu’il nous a fait passer les photos, elles ont immédiatement eu beaucoup de succès sur les réseaux sociaux ! Jean-Michel Ducasse ne fait pas des portraits ou des photos classiques, il prend des instants de vie. Ces autres photos que j’ai découvertes sur son site (www.jmd-photographies.com) et sur les réseaux sociaux (facebook, Flickr)sont aussi pleins de vie ! Même sur un objet comme une vieille montre, il arrive a faire ressortir la patine du temps, sans artifices, et à montrer son « âme ». Voila ce qui me plait dans son travail. Depuis Jean-Michel Ducasse est le photographe officiel de notre événement et nous le retrouvons tous les ans avec beaucoup de plaisir. 
Les auteurs qui participent a notre festival sont heureux d’avoir des photos d’une telle qualité (et ça les changes des éternelles photos sur la table a dessin) 
Merci Jean-Michel Ducasse A l’année prochaine ! »


Denis Legrand, membre organisateur du festival BD Pyrénées